« Forelle 2010 » est un très beau projet engagé par le Land de Hambourg (Allemagne) avec limplication des citoyens. Au départ de cette initiative, les Bachpatenschaften. Ce sont en fait des regroupements de personnes que lon pourrait traduire par des « comités de parrainage de ruisseaux ». Lidée est de proposer à des citoyens sensibles à lenvironnement, à des enfants ou des écoles, de se regrouper dans un tel comité, afin dengager des actions de protection et de suivi des ruisseaux.

A ce jour, on compte dans toute lAllemagne, plusieurs milliers de participants regroupés dans environ 800 comités de parrainage. Chaque comité est représenté par une personne, laquelle signe une charte officielle auprès de la ville dans laquelle se trouve le ruisseau qui va être suivi.

La démarche est remarquable dans la mesure où elle associe pleinement les citoyens (et également très souvent les écoles) au respect de la nature et de la biodiversité. En effet, parmi les engagements que lon attend de ces comités se trouvent le suivi de la faune et de la flore des ruisseaux, des opérations daménagement et de nettoyage des rives ainsi quun « retour » dinformation auprès des autorités compétentes en cas de problèmes.


Aussi, lorsque le Land de Hambourg a souhaité réaménager ses différents ruisseaux, afin dy voir renaitre une grande biodiversité, avec comme objectif en 2010, dy retrouver entre autres, des truites (doù le nom du projet), il a facilement trouvé de nombreux relais sur le terrain.

Plus de 800 personnes ont décidé de relever le défi avec le Land. Ainsi, les premières études menées à la fin des années 90 ont montré les actions à entreprendre. Les objectifs qui avaient été fixés aux comités de parrainage étaient de détruire les barrages ou au moins de les rendre franchissables, de dynamiser et de diversifier la structure du cours deau par la création de méandres internes et de zones de remous. Bref, il fallait redonner vie et mouvement à lensemble.

De lautre coté, la ville devait engager des actions pour limiter au maximum les rejets de polluants et autres pesticides, en sensibilisant les entreprises et les citoyens.

Actuellement, le projet avance conformément aux plans initiaux et les responsables sont très optimistes quant à la réalisation des objectifs. Double victoire, a priori. Dun coté, une biodiversité que lon fait renaitre en pleine zone urbaine et de lautre, une sensibilisation accrue des citoyens aux enjeux environnementaux.

Un bel exemple à suivre, vous ne trouvez pas ?

Article fourni par Ecolo Info, la barre doutils indispensable pour tout savoir sur lenvironnement, lécologie et le développement durable