En cette période printanière, la nature est en plein renouveau et les pollens de tout genre (bouleau, graminées, cyprès, platane, ambroisie) se dispersent dans le vent. De nombreuses personnes y sont très sensibles. En effet, le pollen va jouer le rôle d'allergène : il pénètre dans l'organisme par les voies respiratoires et provoque une réaction du système immunitaire. Surgissent alors des affections d'apparence bénigne, parfois sévères, toujours gênantes voire invalidantes (rhinites, irritation et picotements du nez, crises d'éternuements, toux, oppression thoracique, asthme, conjonctivites avec larmoiement, démangeaisons, rougeurs et sensation de grains de sable )


Vous vous reconnaissez peut-être !


Si vous êtes victime cette année encore d allergies aux pollens, aussi connues sous le nom de « rhume des foins », voici quelques conseils pour vous soulager :


-    Supprimez les aliments potentiellement allergènes. On en parle de plus en plus, beaucoup d'entre nous réagissent désormais à certains aliments. Pour éviter de surcharger votre organisme avec des allergènes potentiels, supprimez notamment les produits laitiers et les aliments contenant du gluten (pain, pâtes)


-    Nettoyez votre foie. Nous n'y pensons pas forcément mais le foie est sollicité sans cesse et a besoin d'être régulièrement drainé. Le système digestif tout entier s'en ressent pour une meilleure digestion et une vitalité retrouvée. Vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes (Chardon marie par exemple).


-   Renforcez votre flore intestinale. Haut-lieu du système immunitaire, les intestins et leur flore aident à combattre les réactions allergiques et à être plus résistant aux allergènes et aux infections en général.


Si les symptômes des allergies aux pollens sont déjà là, il existe des solutions homéopathiques très efficaces :

  • Allium cepa 9CH : lors d'écoulement nasal abondant et irritant, d'éternuements nombreux


  • Euphrasia officinalis 9CH : lors de larmoiement très irritant, avec des yeux rouges et irrités, et des paupières gonflées et agglutinées le matin !


  • Sabadilla officinarum 9CH : lors de crises d'éternuements, de chatouillement de la gorge.


  • Poumon histamine 15CH : l'anti-histaminique par excellence !


  • Apis mellifica 9CH : lors de démangeaisons, de nez bouché


A raison de 3 granules 6 fois par jour pendant les périodes de crise puis 3 fois par jour pendant toute la saison d'exposition. 


-Les huiles essentielles peuvent également vous aider :

Des huiles essentielles anti-allergiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques comme l'Estragon, la Camomille romaine et la Camomille bleue peuvent vous être d'un grand secours dès les premiers symptômes. Diluer quelques gouttes de ces huiles essentielles dans une huile végétale et appliquer au niveau du plexus solaire et des ailes du nez
En cas de crise, déposer quelques gouttes d'huiles essentielles pures sur un mouchoir en papier et inhaler.

Pour mieux respirer et calmer l'inflammation, les huiles essentielles de Menthe poivrée, d'Eucalyptus officinal et d'Eucalyptus citronné peuvent être utilisées en diffusion atmosphérique ou en inhalation.
Essayez également le Composé Oxygénant S en application (1 à 2 gouttes sur le sternum) ou sur un mouchoir.

Pour une action calmante et apaisante, utilisez le Composé Apaisant S, 1 à 2 gouttes sur la nuque, les poignets et le plexus solaire ou déposer quelques gouttes sur un mouchoir.

 

Suivez nos conseils et vous profiterez du printemps le sourire aux lèvres, loin des allergies aux pollens !