Nous entamons aujourd'hui une série de trois articles sur la comparaison entre la cosmétique "conventionnelle" et la cosmétique bio. Pour commencer, voici la composition d'une creme cosmetique.

Comment formuler une creme cosmetique?

Une crème est avant tout une émulsion, un peu comme une mayonnaise. On mélange une phase aqueuse (eau) avec une phase huileuse, un émulsionnant faisant ensuite le lien entre les deux phases pour assurer la stabilité de l'émulsion.

Suivant le type de crème que l'on veut obtenir, on peut réaliser :

- une émulsion « huile dans eau » : les gouttelettes d'huile sont en suspension dans l'eau. L'eau forme une phase continue dans laquelle sont incorporées les gouttelettes d'huile, constituant la phase discontinue. Puisque la phase continue est aqueuse, cette émulsion a un fort pouvoir nourrissant et hydratant, s'étale facilement et est absorbée rapidement. C'est une excellente crème de jour.

- une émulsion « eau dans huile » : les gouttelettes d'eau sont enfermées dans l'huile, cette dernière formant la phase continue. Un film lipidique se crée sur la peau. Une telle émulsion couvre les besoins de la peau en graisse et en eau, elle est mieux adaptée aux soins de nuit, c'est un soin plus protecteur.

Comment reconnaître une crème de qualité ?

Une creme cosmetique est constituée pour une majorité d'eau, d'huile, d'un émulsionnant qui les réunit, auxquels s'ajoutent des principes actifs adaptés à chaque type de peau.

En cosmétique « conventionnelle », la partie huile s'obtient notamment à partir d'huiles minérales raffinées issues de l'industrie pétrochimique, elles sont inertes, et n'apportent aucun soin à la peau.
Au contraire, sur le long terme, elles se révèlent occlusives : elles bouchent les pores de la peau et l'empêchent de respirer. Elles sont encore utilisées dans la cosmétique industrielle car elles sont très bon marché.

En cosmétique naturelle, la partie huile s'obtient à partir d'huiles végétales de première pression à froid, de beurres ou de cires végétales, voire de cire d'abeille. Ces produits naturels sont des soins haut de gamme pour la peau, ils agissent et rééquilibrent l'épiderme. La partie huile devient donc aussi active que les principes actifs, et optimise même leur efficacité.

La partie eau, quant à elle, est généralement de l'eau de source ou des hydrolats (produit de distillation à la vapeur d'eau dune plante). L'eau est donc également un soin actif.

Les émulsionnants sont issus de sucres, de la coprah ou de l'arachide et permettent de lier eau et huile.

Les principes actifs : huiles essentielles ou extraits de plantes, très concentrés. Quelques gouttes suffisent car ce sont des actifs très puissants. Leurs effets sont multipliés si la base eau et huile est naturelle.

Une creme cosmetique de qualité contient de 20 % à presque 100 % d'ingrédients actifs, en fonction de leur teneur en eau et des besoins de la peau (une crème pour peau grasse par exemple contient plus d'eau qu'une crème pour peau sèche).
Pour information, en cosmétique conventionnelle, les ingrédients actifs représentent entre 1 et 3% de la formule en moyenne.

Prochains articles sur ce thème : Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4


les différences de composition entre les cosmétiques conventionnels et les cosmétiques Paltz puis un zoom sur le nombre d'ingrédients bio que l'on trouve dans nos soins.