Plus de 4 millions de Français ont regardé hier soir lémission Envoyé Spécial. Au sommaire de cette émission, le reportage sur les cosmétiques bio a bien évidemment retenu toute notre attention.

Il faut se souvenir que cest un reportage dEnvoyé Spécial au début de lannée 2005 qui avait lancé le « boom » de la cosmétique bio. Dans ce reportage, les journalistes pointaient du doigt la composition de la cosmétique conventionnelle qui utilisait des conservateurs synthétiques dont linnocuité (=absence de danger) nétait pas prouvée. Pire, certains composants comme les parabens ou le phénoxyéthanol pouvaient être dangereux.

Depuis 2005, la cosmétique bio connaît une forte progression (35% de croissance par an) qui ne semble pas faiblir, malgré la crise. Les Français sont en recherche de produits plus naturels, plus sains pour la peau et meilleurs pour lenvironnement.

Ce nouveau reportage a davantage insisté sur la protection de lenvironnement que sur laspect « santé ». Il a bien été souligné que produire de la cosmétique bio, de qualité, nest pas chose aisée. Les contraintes sont nombreuses pour respecter le cahier des charges des labels. Et pour les marques les plus éthiques comme le Laboratoire Paltz, il faut des convictions très fortes pour aller au-delà de ces contraintes.

En tant que laboratoire pionnier de la cosmétique bio depuis 1976, nous voulions clarifier quelques points cités dans le reportage :

La cosmétique bio est-elle efficace ?

On voit dans le reportage des tests d'efficacité effectués par un laboratoire indépendant. Les résultats de lapplication dune crème bio ne sont pas visibles à lil nu mais on voit la différence au microscope. Il est bon de rappeler que les mêmes résultats sont obtenus dans les tests de cosmétiques conventionnels. Si la crème anti-rides « miracle » existait, ça se saurait ! Toutefois, si les rides ne disparaissent pas à vue dil, on peut constater à lapplication de crème anti-rides bio sur le long terme que la peau devient plus lisse, le teint plus éclatant.

En effet, dans les crèmes bio, cest lensemble de la composition qui est active et fait du bien à la peau. Dans les cosmétiques conventionnels la base du produit, bien souvent composée dhuiles issues de la pétrochimie, est inerte et peut même être occlusive, cest-à-dire boucher les pores de la peau. En cosmétique bio, la base du produit est déjà active (hydrolat, huile végétale), en parfaite affinité avec la peau. La peau peut utiliser la base pour se régénérer, et les actifs qui entrent dans la composition du soin viennent en plus apporter à la peau ce dont elle a besoin, selon les effets recherchés.


La cosmétique bio peut-elle être dangereuse ?

Il est question au cours du reportage du danger que représente la cosmétique bio. En effet, naturel ne veut pas dire sans danger, et les huiles essentielles notamment peuvent être allergisantes pour les peaux les plus sensibles. Certaines photos prises par des dermatologues sont assez effrayantes. On y voit des personnes faisant des réactions très vives aux huiles essentielles. Malheureusement, le reportage ne dit pas si ces personnes ont appliqué les huiles essentielles pures sur la peau, lesquelles elles ont utilisées et à quel dosage...

En effet, des précautions sont à prendre dans lutilisation des huiles essentielles, et lapplication pure sur la peau est vivement déconseillée. Un avis dexpert est toujours le bienvenu.

Au laboratoire Paltz, nous formulons tous nos cosmétiques bio avec des huiles essentielles depuis plus de 30 ans. Nous avons choisi dutiliser les huiles essentielles car bien utilisées, elles sont des actifs puissants et en parfaite affinité avec la peau. Nous avons lexpertise et le savoir-faire pour exploiter le meilleur des huiles essentielles sans danger pour nos client(e)s.

Tous nos soins sont testés dans des laboratoires indépendants avant leur commercialisation. Le laboratoire montré dans le reportage fait d'ailleurs partie de nos prestataires. Des tests de tolérance cutanée et dinnocuité sont réalisés pour vous permettre dutiliser nos soins en toute confiance.



Les conservateurs dans les cosmétiques bio

Nous avions écrit un article à ce sujet. Pour le moment, il nest pas possible de conserver un cosmétique bio sans lajout de conservateurs. Si cétait le cas, le produit ne pourrait se conserver que quelques jours et vite devenir un vrai danger pour la peau.

Lorganisme de certification Ecocert qui délivre le label Cosmébio autorise 5 conservateurs. Ils sont autorisés car leur innocuité a été prouvée. Nous les utilisons dans nos soins en essayant dintégrer le strict minimum dans nos formules.

Un autre laboratoire de cosmétique bio vu dans le reportage a fait le choix de lalcool comme conservateur, et il nest pas le seul en bio. Ce nest pas notre choix car comme le souligne la journaliste Laurence Wittner, auteur du « Palmarès des cosmétiques », lalcool est un ingrédient desséchant et irritant pour la peau. Nous préférons donc, pour le moment, utiliser des conservateurs autorisés par Ecocert, sans effet nocif pour la peau.
Attention aux « faux » cosmétiques naturels

Dans le reportage, on voit bien que certaines marques jouent la carte des actifs naturels et les mettent en avant. Pourtant, ces actifs apparaissent à la fin de la liste INCI (=composition en latin) alors que l'on sait que les ingrédients sont classés par quantité décroissante. On voit donc que ces ingrédients naturels mis en avant sur l'emballage représentent une infime partie de la composition du produit.

Dautres marques jouent avec le label Cosmébio et inventent des logos qui trompent le consommateur. Pour être sûrs dacheter de la cosmétique bio, certifiée par un organisme indépendant et respectant des cahiers des charges précis, fiez-vous aux labels européens en attendant le label unique, prévu pour cette année.

 


A la fin du reportage, la journaliste a insisté sur le fait que la cosmétique bio était avant tout la garantie de soins sans parabens, phénoxyéthanol et autres ingrédients mis en cause récemment. Elle est aussi meilleure pour lenvironnement puisquelle encourage lagriculture biologique et utilise des ingrédients biodégradables.

Nous insisterons sur le fait que nos soins sont en parfaite affinité avec la peau pour une meilleure assimilation et efficacité. Nous réussissions à intégrer un maximum dingrédients bio dans nos formules et sommes actuellement à 76% d'ingrédients bio en moyenne sur l'ensemble de notre gamme. Enfin, notre expérience depuis 1976, nous permet de bien connaître notre métier et de proposer des produits sûrs, approuvés par de nombreux clients.

Et vous, avez-vous vu ce reportage ? Qu'en avez-vous pensé ?