Pour des millions de personnes, le retour du printemps est synonyme de démangeaisons des yeux, éternuements, nez qui coule, toux et maux de gorge, larmoiements, fatigue : ce sont les allergies printanieres !

oui, tous ces symptômes  font penser à un rhume mais  traduisent en fait une affection d’origine allergique. Alors qu’elles touchent environ 30% de la population française contre 3% il y a 20 ans, les allergies printanieres sont trop souvent prises à la légère : ni diagnostiquées, ni soignées, elles risquent de s’aggraver dans le temps. La pollution, qui fragilise les muqueuses et rend le pollen plus agressif, est également 5 à 10 fois plus élevée à l’intérieur qu’à l’extérieur. Prudence donc.

Qu’est-ce qu’une rhinite allergique ?

La rhinite allergique, ou rhume des foins, est causée par une sensibilité excessive de notre système immunitaire à un élément extérieur comme le pollen ou encore la poussière, qui vont jouer le rôle d‘allergènes. Ils pénètrent dans l’organisme par les voies respiratoires et le système immunitaire provoque une réaction inflammatoire pour se défendre. Il faut savoir que tous les symptômes dont on a parlé précédemment persistent tant que la personne est exposée aux allergènes.

Quels sont les facteurs de risque ?

De nombreux et divers facteurs sont mis en cause dans ces rhinites allergiques : l’exposition à des allergènes, à la fumée de cigarette, à la pollution et à d’autres irritants contenus dans les produits d’entretien, les désodorisants, les meubles ou encore revêtements.

Comment atténuer et/ou prévenir ces symptômes?

Des solutions faciles à appliquer peuvent vous permettre d’atténuer ces allergies printanières :

- réduisez l’exposition aux allergènes : pollen, moisissures mais aussi aliments potentiellement allergènes (produits laitiers, aliments contenant du gluten comme le pain ou les pâtes).

- faites la chasse aux acariens et à l’humidité (literie anti-acariens, évitez les moquettes et tapis dans les chambres, renouvelez l’air au moins 10 minutes par jour).

- renforcez votre système immunitaire et particulièrement votre flore intestinale, qui favorise la résistance aux infections. L’échinacée et l’ail sont de grands alliés de notre système immunitaire. Pensez également à Probiotil pour vous accompagner !

Des solutions naturelles contre les allergies printanieres :

- Faites régulièrement des cures de magnésium : il contribue à diminuer la fréquence et l’intensité des rhinites et des crises d’asthme.

- Utilisez un diffuseur d’huiles essentielles pour assainir l’air intérieur à l’aide d’un composé d’huiles essentielles pures et naturelles : huile essentielle d’eucalyptus, de lavande, de laurier, d’estragon. Dans votre Boutique Santé Paltz, le composé Aerant (ref 569; 30ml ou ref 574, 100ml) est idéal pour vous permettre de purifier la maison.

- Utilisez également les huiles essentielles en massage et application. (composé Oxygénant, ref 548, 15ml)

- Essayez la gemmothérapie et constatez les bienfaits des bourgeons contre les allergies: le cassis, très puissant contre les troubles respiratoires et allergies, le bouleau et l’hêtre, anti-allergiques et stimulant les défenses immunitaires.

 

Suivez nos conseils et vous profiterez enfin du printemps comme vous en rêviez !